Piano

Alain Besson étudie le piano au Conservatoire de Lausanne tout d’abord avec un professeur bulgare : Georgi Popovpuis Francesco Zaza. Il a l’immense chance d’être le dernier élève de Denise Bidal (disciple d’Alfred Cortot).

Il obtient le diplôme de professeur de piano à l’Institut De Ribaupierre avec ChristianFavre et se perfectionne ensuite avec différents pianistes talentueux dont Yorgos Manessis (Directeur du Conservatoire d’Athènes).

 

Piano-Do

Il enseigne ensuite le piano à l’Ecole de Musique de Vevey puis au Conservatoire de Fribourg avant de développer une méthode particulière et très personnelle qu’il nomme ‘’Piano-Do’’ en référence à une approche orientale ou le ‘’Do’’ signifie : LA VOIE.

Différentes approches sont proposées dans les cours. Elles ont toutes un point commun : la Beauté. En effet, la référence ultime est toujours l’harmonie, l’équilibre des mouvements et des formes (dans l’Antiquité, Apollon –le dieu de la Beauté et du Soleil- était aussi considéré comme le patron des Arts).

Musique classique

Les cours sont proposés pour les élèves ou professeurs de tous niveaux. La méthode est fondamentalement différente de tout ce qui existe dans les écoles ou conservatoires.
L’attention se porte principalement sur le corps, la posture et la respiration mais peut aussi déborder sur la philosophie, l’alimentation, la coiffure ou même la tenue vestimentaire…
Différents exercices sont proposés en guise de préambule :
rythme, réflexe, équilibre, yoga, marche consciente, chant, karaté,etc.

La musique est ensuite abordée d’une manière initiatique, c’est-à-dire comme une révélation de l’art sacré des Muses. Le moyen pour arriver à cette révélation est l’apprentissage du mouvement et du toucher appliqué à l’étude des grandes œuvres du répertoire.

Improvisation 

Sur les touches noires, on joue à 4 mains en variant style et rythme. Ensuite l’élève joue deux accords à la main gauche (ré# min. et Fa# maj.) soit plaqués ou arpégés et improvise à la droite dans un mode classique ou moderne.

Sur les touches blanches, on joue à la g. trois accords majeurs (ex : Do- Fa- Sol) avec des accompagnements différents et la dr. improvise. On ajoute ensuite une 2ème partie avec trois accords mineurs (ex : la- ré- mi) avec des improvisations classiques ou modernes.

Avec un ostinato à la gauche, on entre dans une démarche orientale avec des ornements à la droite et éventuellement aussi quelques vocalises.

Le couronnement éventuel de l’improvisation peut mener dans certains cas à la composition.

Accompagnement

L’élève apprend à accompagner ses chansons préférées en jouant la mélodie à la droite avec les accords à gauche ou en chantant tout en jouant les accords à la main droite.

Il apprend aussi à transposer dans les différentes tonalités en déchiffrant les notations d’accords franco et anglophones.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s